Apple

La Touch Bar, l’outil qui tente de pallier les défauts d’interface de mac OS

Avant d’acheter mon MacBook Pro il y a trois semaines, cette fameuse Touch Bar m’a longuement fait douter et m’a questionné quant à son intérêt. Utilisatrice de (nombreux) Mac depuis 15 ans, ai-je vraiment besoin de cette nouveauté ? Que va-t-elle m’apporter de plus au quotidien ? Dois-je augmenter mon budget pour un outil dont je me suis toujours passé auparavant ? Vais-je me dire : « Mais comment ai-je pu faire sans ? » comme cela a été le cas pour l’écran Retina ou pour l’iPhone ?

Le véritable intérêt de cette Touch Bar est qu’elle a la capacité de rendre le Mac à nouveau intuitif. Vous ouvrez une application et la Touch Bar affiche des fonctions contextuelles. Comme si un formateur vous disait : « Regardez, vous pouvez faire ça en cliquant là, et puis libre à vous de faire ça aussi. Le Mac, c’est génial. »

Grâce à elle, Apple met en avant les fonctions clés de ses applications, qui ne sautent plus aux yeux côté écran. Et pour cause, à force de lisser encore et toujours l’interface de mac OS chaque année, des boutons disparaissent. Tandis que les utilisateurs de longue date et observateurs, voient les petits changements et retouches d’interface à chaque nouvelle version du système, un nouvel utilisateur se retrouve vite totalement bloqué. Le destin de la Touch Bar n’est-il pas de pallier cette simplification tant convoitée par Apple ? Avec cette Touch Bar, Apple n’admet-elle pas, à demi-mot, qu’une aide à l’utilisation de son interface est la bienvenue, voire devenue nécessaire ?

Prenons un exemple concret et basique : créer un dossier dans Mail pour y classer ses messages. Un utilisateur lambda ira logiquement dans le menu Fichier, mais n’y trouvera pas de sous-menu pour créer un nouveau dossier. Dans la barre latérale de Mail, il n’y a plus de bouton +. Il se situait autrefois en bas à gauche de la barre latérale ; l’an dernier encore, sous OS X El Capitan, il avait migré et se retrouvait en haut à droite de la barre latérale. Mais là encore, il fallait le savoir puisqu’un passage du curseur était obligatoire pour qu’il apparaîsse. À ce stade, notre utilisateur a déjà laissé tomber l’idée de créer un dossier. S’il est pugnace et recherche le mot « Dossier » dans l’aide de Mail, le Mac lui propose de créer un « Nouveau dossier de boîtes aux lettres intelligentes« , ce qui est certes pratique, mais ne répond pas du tout à son besoin immédiat… au risque de lui embrouiller l’esprit.

mail.png
L’aide du Mac n’est pas toujours efficace.

S’il est véritablement motivé, il va se balader dans les menus de Mail ou demander de l’aide sur Internet jusqu’à ce que quelqu’un lui dise d’aller dans le menu Boîtes aux lettres. Et oui, ce n’est pas un « dossier » mais une « boîte aux lettres » puisque l’on va y ranger des courriers, merci Apple. Le parallèle avec les objets du quotidien va parfois trop loin.

Autre exemple : ne plus afficher les barres de défilement dans l’interface, et notamment dans le Finder. C’est assez déstabilisant car on s’imagine naturellement que le contenu d’un dossier est affiché au complet, alors qu’en allant vers le bas ou vers la droite, d’autres fichiers sont présents :

finder02
Ce dossier comporte douze fichiers mais visuellement, on a l’impression qu’il n’y en a que neuf.
finder01
En activant l’affichage des barres de défilement, on comprend tout de suite que d’autres fichiers sont présents, en dessous des autres. On voit également que d’autres éléments sont disponibles dans la barre latérale.

Pour rétablir l’affichage des barres de défilement, rendez-vous dans les Préférences Système puis cliquez sur le panneau Général. Cochez l’option toujours devant Afficher les barres de défilement :

barres.png

On le voit ici avec ces quelques exemples – il y en a bien d’autres – l’interface de mac OS s’est tellement épurée au fil des années qu’elle tend à se complexifier. La Touch Bar a donc une véritable place à se faire auprès des nouveaux utilisateurs. À mon sens, la seule raison qui explique la présence de la Touch Bar dans la gamme professionnelle d’Apple est que la firme californienne vise les professionnels actuellement sur PC.

Hormis le capteur Touch ID, qui m’aurait apporté un vrai plus en terme de sécurité, j’ai finalement opté pour le MacBook Pro sans Touch Bar, tout en prenant un modèle bien équipé (Core i7 2,4 GHz, SSD de 512 Go, 16 Go de ram). En tant qu’utilisatrice de longue date, j’utilise de nombreux raccourcis clavier équivalant à ce que propose la Touch Bar actuellement. Qui sait, elle pourra un jour nous surprendre.

  • Photos : défiler des photos en plein écran = [←] ou [→]
  • Photos : retoucher une photos = la sélectionner puis [entrée]
  • Mail : envoyer un e-mail = [cmd]+[maj]+[D] ou utiliser le bouton dédié
  • Insérer un smiley = [ctrl]+[cmd]+[espace]
  • Safari : passer d’un onglet à l’autre : [ctrl]+[tabulation]
  • Safari : faire une nouvelle recherche = [cmd]+[L]
  • Safari : faire une recherche dans une page = [cmd]+[F]
  • Afficher la palette de couleurs = [cmd]+[maj]+[C]
  • Etc.

2 réflexions au sujet de “La Touch Bar, l’outil qui tente de pallier les défauts d’interface de mac OS”

  1. je suis assez d’accord avec toi sur le fait que la touchbar va aider les nouveaux sur Mac, ça aide à visualiser, ça reste aussi trop simpliste pour une utilisation pro, mais je crois que ce n’est que le debut, et qu’éventuellement les développeurs pourront trouver des situation où ce sera très avantageux. Je bosse sur un mac depuis 1993, he suis raccourcis à fond et pour moi il n’y a pas grand intérêts sur des logiciels comme Final Cut où toutes les commandes se font en raccourcis…
    À voir

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, à voir. C’est ce qu’on avait dit (« les devs trouveront une véritable utilité ») lors de la sortie de l’Apple Watch. Si Apple avait intégré la Touch Bar sur un Mac portable d’entrée de gamme (par exemple le remplaçant du MacBook Air) afin d’attirer de nouveaux clients, son utilité aurait été claire.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s